POURQUOI CONSULTER ?

Les douleurs ressenties sont variables et multiples. Selon un “diagnostic” traditionnel nous pouvons agir sur la majorité des douleurs. De nombreux consultants viennent pour le mal de dos, le mal de tête, les tendinites… Les douleurs persistantes et chroniques sont traitées. En fonction du “diagnostic” et selon la nature des douleurs nous pouvons agir dessus. Nous considérons que le corps est un ensemble lié interdépendant et que l’action sur certaines parties du corps se répercute à distance. C’est pour cela que la médecine traditionnelle coréenne ou chinoise peut être la solution à de nombreux problèmes.

Douleurs du dos: Lombalgies, hernies discales, sciatiques, lumbagos ne sont qu’une partie des douleurs du dos traitées. Toute douleur ou gêne du dos peut-être traitée avec la médecine traditionnelle coréenne. Lorsque vous sentez que votre dos est bloqué ou bien une douleur sur une partie ou l’ensemble du dos, n’hésitez pas à nous contacter. Les indications sont valables dans le cas d’une “boule”, d’une gène, d’un blocage dans une zone précise du dos. 

Douleurs des membres: Certains consultants ne définissent pas forcément le type de douleur mais ressentent une gêne ou un blocage. Quelle que soit la gêne ou la douleur du membre, elle peut être prise en charge par la médecine traditionnelle coréenne. C’est pour cela qu’une douleur telle que la tendinite est un symptôme aussi révélateur que l’exemple cité plus-haut. Les gênes, les problèmes de circulation, les dysfonctionnements se présentent sous des formes différentes et c’est seulement en fonction du diagnostic traditionnel que l’on peut définir la méthode de soins adéquat.

Vous pouvez consulter pour tous types de douleur, n’hésitez pas à nous joindre directement pour des renseignements complémentaires. 

Le stress est le précurseur de nombreux symptômes. Le stress est souvent défini par les patients comme un état de mal-être qui peut prendre la forme de l’anxiété, de la colère, de l’irritabilité, de la fatigue ou de l’oppression. Le stress est une réaction du corps et de l’esprit à l’environnement ambiant. Une réaction à son lieu de vie, à l’ambiance de travail, à l’échange avec les personnes, à des idées ou des pensées. En médecine traditionnelle coréenne ou chinoise le corps et l’esprit ne sont jamais considérés séparément dans le cadre d’un “diagnostic”. C’est pour cela que le traitement d’un “état de stress” prend en compte les symptômes physiques et psychiques.

L’exemple le plus frappant est celui du stress au travail qui peut amener des maux de ventre, des maux de dos, des maux de tête ou une sorte de malaise continu. Face à une situation stressante, le corps réagit, se protège et parfois se bloque. Le principal travail du praticien en médecine traditionnelle coréenne est de détecter ces nœuds et ces blocages.

A la suite d’un “diagnostic” de médecine traditionnelle coréenne, nous allons alors employer l’acupuncture ou une autre méthode pour “déloger” le stress et soulager le corps et l’esprit.

Après la séance les patients peuvent ressentir que l’oppression thoracique est levée, que les nœuds du ventre sont dénoués, que la tension retombe. Ce soulagement physique s’accompagne d’une diminution de “l’excès de réflexion” et des symptômes secondaires du stress comme l’insomnie, la mauvaise digestion ou les douleurs de dos.

La sensation de fatigue est un symptôme très particulier et important en médecine traditionnelle coréenne ou chinoise.

Nous nous intéressons à la sensation de fatigue et surtout à la cause de la fatigue.

Il y a plusieurs fatigues différentes. La fatigue peut-être quotidienne et omni-présente ou se manifester à des moments précis de la journée (après le travail, après le déjeuner etc, etc…).

Lorsque le consultant vient pour un autre symptôme, nous recherchons toujours un état de fatigue associé. Et surtout d’où vient la fatigue (rythme de vie, déséquilibre du corps, fatigue morale…) et quelle partie du corps est la plus affectée par cette fatigue.

La fatigue est parfois seulement la “branche” (partie visible) de la maladie et le but du thérapeute est de traiter cette “branche” et de rechercher la “racine” (partie non-visible ou peu évidente de la maladie) et le dysfonctionnement interne de l’organisme.

Nous apportons énormément d’importance à la fatigue ressentie chez une personne.

Tout sentiment de lassitude, de lourdeur, de faiblesse doit être surveillé et considéré comme un avertissement que nous donne notre corps et il est fondamental de déceler la raison de cet avertissement. 

A la fin de la séance de médecine traditionnelle coréenne, le consultant se sent “vidé” mais très souvent quelques jours après la séance il a l’impression de récupérer de l’énergie et de sentir la fatigue disparaître.

Les maux de tête sont très divers. Migraines, sensations de lourdeurs, gênes, tensions nerveuses sont autant de définitions différentes. La médecine traditionnelle coréenne considère que chaque personne est différente même si les symptômes sont les mêmes. Les méthodes de soin doivent donc être personnalisées. C’est pour cela que lorsqu’un consultant vient pour des maux de tête, nous devons remettre cela dans le “contexte” personnel du consultant. En fonction de la fréquence des maux de tête, de leur intensité et du résultat du “diagnostic” traditionnel, le thérapeute s’adapte et choisit la méthode de soin la plus adaptée.

Le travail en médecine coréenne permet de défaire certaines tensions responsables des douleurs. Pour des maux de tête similaires nous pouvons utiliser des protocoles très différents. Cela dépend de la “racine” du déséquilibre. Souvent les maux de tête sont la “branche” (partie visible) de la maladie et nous tâchons d’agir sur les maux de tête mais aussi et surtout grâce au “diagnostic” traditionnel sur l’origine de ces douleurs.

Les troubles du sommeil sont nombreux et sont à l’origine de beaucoup de déséquilibres connus. L’insomnie est le trouble le plus fréquent et se présente sous des formes différentes. Des consultants ont parfois du mal à s’endormir, d’autres se réveillent la nuit à une heure précise et ont du mal à se rendormir, certain se réveillent plusieurs fois et se rendorment.

Les troubles du sommeil prennent aussi la forme d’un “sommeil non-réparateur” lorsqu’une nuit théoriquement assez longue ne suffit pas et que les premières heures de la journée sont particulièrement difficiles. Une fatigue quasi-perpétuelle est présente. 

Le ronflement et l’apnée du sommeil sont aussi concernés.

Les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes sont des symptômes importants de médecine traditionnelle chinoise et coréenne, les effets sont traités.

Les troubles du sommeil sont fréquemment l’expression d’un déséquilibre plus général, le consultant sera donc traité dans sa globalité.

Traiter l’ensemble permet de corriger un symptôme particulier.

Les troubles digestifs, qu’ils soient dus à l’alimentation, le stress, ou divers autres facteurs sont monnaie courante. Ils varient d’une personne à l’autre avec leur cortège de symptômes : ballonnements, flatulences, gonflement de l’abdomen, lourdeur et fatigue digestive, troubles du transit et
peuvent être particulièrement gênants. Le système digestif est un élément central en médecine chinoise qui influe sur tous les autres. Sa régulation est donc
importante et peut se faire via les techniques traditionnelles ainsi que par des ajustements diététiques.

Dans la conception médicale chinoise, la référence au « Poumon » inclut toutes les voies respiratoires et une partie du système immunitaire. Il assure entre autres, tel un bouclier, la défense de l’organisme : il est donc en première ligne face aux maladies infectieuses courantes. De  nombreuses possibilités thérapeutiques existent, à la fois pour traiter les maladies (rhumes, bronchites, grippes) mais également renforcer la résistance du corps à
ces agents pathogènes. L’aspect préventif de la médecine chinoise prend ici tout son sens.

L’étude de la gynécologie, FuKe couvre un champ important en médecine chinoise. Durant sa vie, le corps de la femme subit de nombreuses transformations avec le passage de la puberté, les cycles
menstruels, les éventuelles grossesses, la ménopause… Des
dysfonctionnements, souvent douloureux ou inconfortables peuvent apparaître à chacune de ces étapes (règles irrégulières, douloureuses, syndrome pré-menstruel, infertilité, fatigue du post-partum, endométriose, bouffées de chaleur de la ménopause, troubles de la sexualité…). Avec une approche globale du corps et de ses expressions, la médecine chinoise propose des solutions pour
accompagner chaque étape et répondre a ces problématiques. Dans cette même rubrique, les troubles masculins sont également pris en charge.

L’esprit ou « Shen » en médecine
chinoise et corps sont indissociables. Les souffrances physiques ont des
répercussions sur le psychisme, et inversement. La dysharmonie et les pressions sociales de notre époque engendrent stress, ruminations, dépression, tristesse, anxiété, insomnie… . En prenant soin du corps par le renforcement des processus vitaux et l’apaisement des excès, la médecine chinoise agit directement sur le Shen et permet aux émotions de circuler, de se transformer. Cette action permet
de réduire les symtômes somatiques, et améliorer le bien être et la qualité de vie.

Déroulement d’une séance

Diagnostic traditionnel

En médecine traditionnelle chinoise et coréenne le diagnostic traditionnel se base sur l’observation, le questionnement et la palpation.

Pour chaque consultant le soin dépendra du diagnostic traditionnel qui se base sur l’état extérieur du consultant, sur l’échange entre le thérapeute et le consultant autour de la cause de la consultation et sur le mode de vie du patient. L’état du pouls (selon une méthode d’évaluation traditionnelle) et les zones particulièrement sensibles du corps sont révélateurs des éventuels dysfonctionnements. L’état de la langue est aussi un indicateur fondamental du diagnostic traditionnel.

Avant de procéder au soin le thérapeute prend le temps d’écouter le consultant et de se renseigner sur sa situation générale. Le principe de la médecine traditionnelle coréenne est de tirer du diagnostic traditionnel les informations nécessaires au soin du patient en général et travailler sur la raison de sa venue en particulier.

ATTENTION: Le “diagnostic traditionnel” selon la médecine traditionnelle coréenne ou chinoise ne remplace pas un diagnostic établi par un médecin. C’est un outil complémentaire qui ne dispense pas du diagnostic de votre médecin et d’une consultation.

VOIR LES SOINS